PAI 9: La confrérie de l’échelle d’Éric Lambert

Blurb: “Mars 1652. Au milieu du XVIIe siècle, Alexandre d’Embrelat, un jeune homme d’à peine dix-huit ans, se met en tête de retrouver les mercenaires qui ont assassiné son grand-père et son père dix ans plus tôt. Sachant bien qu’il ne peut conduire sa quête seul, il forme un équipage aussi hétéroclite que complémentaire. Ensemble, ils devront découvrir les activités secrètes de son aïeul avant de se confronter aux arcanes de la politique menée par le Cardinal Mazarin. La Fronde, avec ses intrigues, complots et autres conjurations, refait surface et le jeune enquêteur risque de compromettre, par son enquête, la paix civile qui vient d’être conclue par le premier des ministres du tout jeune roi Louis XIV. Mais pour une raison qu’il ignore, le Cardinal décide de laisser Alexandre continuer ses investigations, au risque de faire remonter à la surface des secrets qu’il serait préférable de garder enfouis. Durant cette aventure, Alexandre devra faire preuve de sagesse, de ruse et d’habileté, épée en main. Ses amis seront là pour l’y aider, avec bienveillance, n’en doutons pas.”

La confrérie de l’échelle est un roman plein d’action et de suspense qui ne laisse aucune possibilité de s’ennuyer. Je choisis rarement de lire un roman historique – ce n’est pas mon truc – mais cela ne m’a pas déçu. Je les trouve souvent trop lents ou trop concentrés sur les minuties de l’époque.. Cependant, le roman de Lambert, peut-être destiné aux jeunes lecteurs, propose des personnages fascinants et une intrigue qui se développe assez rapidement. Ce n’est pas un très long roman donc tout se résout plutôt vite , avec une fin satisfaisante. Ce livre est un roman de cape et d’épée traditionnel, pas quelque chose de révolutionnaire, mais ce n’est pas une mauvaise chose.

La confrérie de l’échelle is a novel full of action and suspense that gives you no opportunity to get bored. I rarely choose to read a historical novel – they’re not my thing – but this one did not disappoint me. I often find them too slow or too focused on the minutiae of the era. However, Lambert’s novel, perhaps aimed at younger readers, provides fascinating characters and a plot that develops quite quickly. It’s not a very long novel so everything is resolved rather quickly, with a satisfying ending. This book is a traditional swashbuckling novel, not something ground-breaking, but that’s not a bad thing.

For finding out more about the PAI, discovering the other shortlisted books or those from previous years:

Facebook: https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus

Instagram: https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Twitter: https://twitter.com/prixdesai

Website: https://www.prixdesauteursinconnus.com/

Merci! Em x

Advertisement

Published by

Em

When you wish you were in some kind of fabulous European city and you can instantly be. Through the pages of a book.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s